"CUT" de R.C. NEYMO

Publié le par sagweste

"CUT" de R.C. NEYMO
R.C. NEYMO
CUT
 
genre: thriller
ma note: 4/5
 
Résumé

Cannes, années 80. L’envers du décor. La ville s’enfonce dans un hiver pluvieux. L’inspecteur Julia Zimmerman doit faire face à une série de meurtres barbares. Les victimes sont toutes des hommes. Jeunes. Homosexuels. Castrés.

Le Mutilateur nargue la police. Entre deux cafés froids et le clavier fatigué de sa machine à écrire, Julia et son équipe essaient de démêler les fils d’une enquête insoutenable. Malgré son effroi, Julia continue à avancer, comme un vaillant petit soldat, tandis que la neige commence à tomber sur la ville balnéaire et que le sang continue de couler.

Fermez bien votre porte avant de dévorer ce roman noir au fond de votre lit, et si on frappe ce soir, n’allez pas ouvrir…

____________________________________________

Mon avis

La couverture du livre m'a interpellée, alors sans même lire le résumé, je me suis lancée ainsi que ma collègue Sylvie, pour une lecture commune de ce thriller.

Dès le début, on plonge dans l'intrigue: ces meurtres sont tout sauf communs. Je découvre que l'on parle de machine à écrire, de 'francs', je lis le résumé et je comprends mieux: nous sommes en 1980. Je me dis: 'zut, ça ne va pas me plaire'... Et puis je fais abstraction et je me plonge dans cette histoire.

Julia, un personnage à elle toute seule, son métier, sa vie privée la rendent très humaine. Elle analyse, ne comprend rien, croit comprendre, puis non. On avance avec elle sur la résolution de l'enquête avec nos incertitudes. Les meurtres font froid dans le dos, qu'est ce qui pourrait justifier autant de mutilations? Julia est entourée de collègues, de sa famille, pour l'aider et la soutenir. On apprend qui elle est, pourquoi elle réagit de cette façon, ce qui la pousse à continuer.

Et puis le 'mutilateur'... l'auteur le fait participer par des interventions épisodiques, ce qui le rend nettement vivant et interactif. Impossible de faire comme s'il n'existait pas.

Une belle découverte, dont le genre hésite entre noir pour l'enquête et thriller pour le côté meurtres très particuliers.

Je n'ai pas mis 5/5 à ce livre pour la simple raison que j'ai réussi à découvrir qui était l'assassin avant la fin, mais pas pour les mêmes motivations que j'avais présumées.

Ma collègue n'avait pas trouvé l'assassin donc aucune peur à avoir quant à une fin médiocre, au contraire, elle est décoiffante et de toute beauté.

Publié dans Thriller

Commenter cet article