Film - La Belle et la Bête

Publié le par sagweste

Film - La Belle et la Bête
La Belle et la Bête
de Christophe Gans
avec Vincent Cassel, Léa Seydou, André Dussolier
sorti en 2014
genre: conte revisité
ma note:3/5
 
Résumé:

1810. Après le naufrage de ses navires, un marchand ruiné doit s’exiler à la campagne avec ses six enfants. Parmi eux se trouve Belle, la plus jeune de ses filles, joyeuse et pleine de grâce. Lors d’un éprouvant voyage, le Marchand découvre le domaine magique de la Bête qui le condamne à mort pour lui avoir volé une rose. Se sentant responsable du terrible sort qui s’abat sur sa famille, Belle décide de se sacrifier à la place de son père. Au château de la Bête, ce n’est pas la mort qui attend Belle, mais une vie étrange, où se mêlent les instants de féerie, d’allégresse et de mélancolie. Chaque soir, à l’heure du dîner, Belle et la Bête se retrouvent. Ils apprennent à se découvrir, à se dompter comme deux étrangers que tout oppose. Alors qu’elle doit repousser ses élans amoureux, Belle tente de percer les mystères de la Bête et de son domaine. Une fois la nuit tombée, des rêves lui révèlent par bribes le passé de la Bête. Une histoire tragique, qui lui apprend que cet être solitaire et féroce fut un jour un Prince majestueux.

_____________________________________

Mon avis:
La Belle et la Bête, j'en connaissais 2 versions déjà très opposées l'une et l'autre: celle de Disney et celle de Cocteau avec Jean Marais. Je dois dire que les 2 m'avaient énormément plu.
Et voici celle avec Vincent Cassel, plein de poésie, de dureté aussi, qui ne laisse pas faiblir l'attention. J'ai été captivée dès le début quand l'histoire se met en place, les décors, les costumes.
La confrontation entre Belle et la Bête aurait pu juste être plus 'sauvage'. Je m'attendais à plus de 'mordant' entre eux. Belle se laisse charmer par la Bête mais bien que le sachant, ici on ne comprend pas pourquoi, le réalisateur présente cela comme si cela coulait de source alors qu'il aurait fallu m'appâter pour que je crois en ces tendres sentiments.
Les flashback sont très bien positionnés et permettent de comprendre pourquoi ce château survole les âges et les temps. Il y a de la magie dans l'air et je me suis laissée porter par sa chaleur.
Les décors sont superbes, le château magnifique intérieurement et extérieurement, les plantes et fleurs s'harmonisent avec le délabrement du château.
Un beau jeu d'acteur, André Dussolier vivant son personnage.
Je ne regrette pas de l'avoir vu, mais il me laisse sur un petit manque de quelque chose dans la profondeur.
 

Publié dans Films

Commenter cet article

Bernieshoot 18/01/2016 14:26

Une version que je ne connais, bienvenue dans ma communauté Livres Ô blogs avec ce blog (bien vu votre message).