'Conscience Professionnelle' - de Lucas LEVERGER

Publié le par sagweste

'Conscience Professionnelle' - de Lucas LEVERGER
Lucas LEVERGER
Conscience Professionnelle
 
genre: nouvelle, polar
mon ressenti: 4/5
 
Premières phrases de cette nouvelle:
Le crime parfait n’existe pas ! Je réfléchissais depuis un moment à cette évidence, quand mon téléphone mobile vibra dans la poche de ma veste. Je décidais, en accord avec moi-même, de ne pas y prêter attention. Le glaçon qui flotte dans mon verre de whisky fond doucement et je suis en concurrence avec lui.
____________________________________
Mon avis:
L'auteur m'a proposée de lire sa nouvelle ayant pour thème le genre Polar. Friande que je suis de découvrir cet univers qui m'est encore nébuleux par rapport aux thrillers, j'ai plongé sans hésitation.
Le début de la nouvelle, dont je vous fais retour ci-dessus, pose le personnage principal, un homme désabusé ayant un penchant certain pour l'alcool fort tôt le matin. Puis on le découvre policier et l'empathie m'a étreint, me disant que passer un certain âge, après en avoir vu de toutes les couleurs, cet homme est usé par les déboires de sa vie personnelle et professionnelle.
Il a tout du stéréotype policier des polars américains: un mauvais divorce à son actif, une tenue vestimentaire fripée, un métier qui lui prend tout, l'alcool qui est devenu son compagnon de route. Le regard de ses pairs dont il a conscience mais qui ne l'imporune plus, il est au-délà de cela.
Une sordide affaire va le faire emerger du bar dans lequel il est échoué de bon matin.
L'auteur, Lucas Leverger, nous plante un décor très réel. Aucune place à l'imagniation, il décrit chaque geste, chaque pensée de son personnage. Ce moment T dans sa vie, je l'ai vécu en symbiose totale, quasiment minutes après minutes. Cette impression a été révélatrice pour moi, jamais je n'avais encore été aussi près dans la gestuelle d'une histoire.
Une nouvelle est réussie si la fin est à la hauteur du sentiment porté pendant ces quelques pages: ici aucune inquiétude à avoir, le dénouement est étonnant et vous fait reprendre l'histoire avec cette nouvelle donnée livrée par l'auteur.
Bravo Monsieur Leverger, j'ai passé un très bon moment avec ce policier dont je me suis approchée quasiment physiquement.

Publié dans Nouvelle, Polar

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article