Désolée, je suis attendue - de Agnès MARTIN LUGAND

Publié le par sagweste

Désolée, je suis attendue - de Agnès MARTIN LUGAND
Agnès MARTIN LUGAND
Désolée, je suis attendue
 
Genre : drame, amitié, perte de contrôle, obsession du travail
Sorti en avril 2016
Aux Editions Michel Lafon
Ma note: 5/5, un vrai coup de coeur
 
Résumé :
Yaël ne vit que pour son travail. Brillante interprète pour une agence de renom, elle enchaîne les réunions et les dîners d'affaires sans jamais se laisser le temps de respirer. Les vacances, très peu pour elle, l'adrénaline est son moteur. Juchée sur ses éternels escarpins, elle est crainte de ses collègues, et ne voit quasiment jamais sa famille et ses amis qui s'inquiètent de son attitude. Peu lui importe les reproches qu'on lui adresse, elle a simplement l'impression d'avoir fait un autre choix, animée d'une volonté farouche de réussir.

Mais le monde qu'elle s'est créé pourrait vaciller face aux fantômes du passé.
____________________________________
Mon avis:
Je découvre cette auteure par le biais de sa présence au salon du Livre de Bretagne à Vannes le 11 juin 2016. Je n'ai entendu que du bien de ses écrits, aussi je me suis procurée son tout dernier.
 
- La couverture:
Elle est simple, en noir blanc gris. Elle semble me dire que l'histoire de cette femme en trenchcoat peut être celle de toutes à chacune. Un a priori plutôt positif, vous savez maintenant quel importance revêt pour moi la couverture d'un livre.
 
- L'histoire:
Une bande d'amis à peine sortis des études: 2 couples, 2 électrons libres dont notre héroïne Yaël et Marc. Elle se laisse plutôt porter par la vie, sans aller de l'avant, mais plein d'entrain quand il s'agit de faire la fête.
Et puis le drame, du jour au lendemain, Marc disparaît, laissant un vide incommensurable dans le cœur de chacun.
 
On retrouve ces amis plusieurs années après, amputés de leur compagnon. Leurs routes sont toujours aussi emmêlées. Mais Yaël est devenue une personne carriériste, froide, dépourvue d'empathie pour les autres, faisant vivre un enfer à ses collègues et à sa famille.
L'auteur nous plonge dans cette vie que l'on perçoit si vide mais qu'il la rassure, la fait tenir au dépend de tout le reste. Elle est si antipathique qu'elle en devient attachante.
 
Un fait marquant, une rencontre fortuite, va bouleverser tout ce petit monde.
 
Tous les personnages de cette bande d'amis deviennent importants: la soeur de Yaël, qui arrive à force de persuasion à maintenir Yaël dans une certaine vie sociale, son mari, l'autre couple d'amis qui lui dit ses quatre vérités quand elle va trop loin. Ils sont durs avec elle, mais au nom de cette amitié, Yaël peut l'entendre.
 
Je ne vous en dirais pas plus pour ne pas perdre le fil de cette histoire si bouleversante, si touchante. La plume de l'auteure est belle, ne nous épargnant ni la beauté ni la laideur.
 
Au cours de ce récit, nous retrouvons Iris et Gabriel, personnages d'un précédent livre "Entre mes mains le bonheur se faufile". Aucune inquiétude à avoir: le fait de ne pas avoir lu ce livre avant, ne perturbe en rien ce dernier opus.
 
C'était donc mon premier roman d'Agnès Martin-Lugand mais pas le dernier, m'empressant de découvrir livres antérieurs. C'est avec un grand plaisir que j'irai la rencontrer à Vannes.
 
Enjoy.

 

 

Publié dans Drame sentimental

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Mabiblio1988 08/05/2016 09:15

Je te conseille de découvrir son premier roman Les gens heureux lisent et boivent du café qui est vraiment génial :)