Le vacarme du papillon - de Eric CHAVET

Publié le par sagweste

Le vacarme du papillon - de Eric CHAVET
Eric CHAVET
Le vacarme du papillon
 
Genre : policier, enquête
En auto édition
Sorti en 2015
 
Ma note : 4/5
 
Résumé :
Washington, Maison-Blanche. Le président Stafford doit maintenant trancher.
De sa décision dépend la destinée de millions d’hommes et de femmes. Tout peut basculer, et sur ses mots viendront se briser des vies pourtant si éloignées de lui.
Mais est-il réellement maître de ses choix ?
Est-il possible que sa toute-puissance ne soit qu’une illusion suspendue au vol d’un papillon ?
Et si, après cela, vous ne les regardiez plus jamais voler comme avant ?
 
Pourquoi j’ai lu ce livre :
Après un contact avec l’auteur sur facebook dans un groupe concernant les auteurs indépendants, j’ai décidé de découvrir son livre.
 
La couverture :
Le papillon allié à une arme, une image tout à fait en adéquation avec l’histoire.
 
Mon avis :
L’effet papillon vous connaissez tous : le battement d’ailes d’un papillon à un bout du monde peut créer une tornade de l’autre côté de la Terre. Une théorie bien réaliste malheureusement.
Ici l’auteur met cette théorie au profit d’une enquête policière dont les faits s’imbriquent les uns dans les autres pour notre plus grand bonheur et qui va dépasser nos frontières.
 
Dès le début j’ai été scotchée, on passe de personnages en personnages, tous liés par la scène de départ sans le savoir. Mais nous lecteurs, nous suivons le déroulé inexorable des implications que ce papillon a déclenché.
 
La commissaire, son commandant, Gras Double, Roberto, sa mère, Michel, emberlificotés dans une enquête à la marge, les uns voulant faire tomber les autres, mêlant corruption et trahison.
Des scènes cocasses relevées d’un humour qui allège le tout, un certain attendrissement pour le bras armé d’un mafieux. Beaucoup de ressentis différents dans ce livre, l’auteur ayant réussi à suivre le fil rouge, rendant tous les personnages importants.
 
Je ne vais pas vous parler plus de l’histoire au risque d’en dévoiler le cœur, mais sans aucune hésitation laissez porter par le vacarme du départ, par cette commissaire et son commandant qui vont se trouver mêler à plus dangereux qu’ils n’auraient voulu, par Michel et son chef Gras Double qui font régner la peur mais qui commencent à être d’un « autre temps », par la DGSI qui vont surfer borderline pour sauver leurs intérêts.
Bravo.

Commenter cet article