Le signe du Diable - de Thomas LAURENT

Publié le par sagweste

Le signe du Diable - de Thomas LAURENT
Thomas LAURENT
Le signe du diable
 
Genre : Thriller médieval
Aux Editions Zinedi
Sorti le 23 juin 2016
 
Ma note : 4/5
 
Résumé:
Après la mort violente du baron Raoul de Hurlebosque, son fils Philippe est atteint d'un mal étrange. Tous y voient la marque du diable. La jeune Morgane, avec sa tache de naissance au front, est un coupable tout désigné. Arrêtée par l'inquisiteur Henri Niger, torturée, Morgane avoue un crime qu'elle n'a pas commis. Tandis qu'elle attend la mort, un mystérieux sauveur la délivre. Mais elle va devoir honorer le pacte conclu… L'auteur entraîne le lecteur dans une véritable enquête policière au cœur du XVe siècle où la recherche de vérité se heurte aux superstitions et à l'ignorance.
 
La couverture :
Le rouge sang de la police donne le ton : on est bien dans un thriller !
 
Mon avis :
Je remercie l’auteur pour m’avoir fait confiance en me confiant la lecture de son livre.
J’apprécie beaucoup les thrillers mais je lis rarement ceux se passant à l’époque médiévale. Pour autant, j’ai bien fait de lire celui-ci car il est superbe !
 
Nous suivons Morgane, jeune fille née d’une union interdite entre sa mère, dite sorcière, et un ecclésiastique. Arrivant au monde avec une tâche de naissance sur le front, la vindicte du village lui feront craindre pour sa vie jusqu’à la mort de son père. Echappant de justesse à la pendaison, elle se réfugie dans un autre village mais est vite rattrapée par la peur des villageois des nouveaux venus et elle sera dénoncée à l’Inquisiteur. La croyant véritablement sorcière, le Baron Raoul de Hurlebosque la fera évader de sa geôle pour qu’elle puisse le sauver d’une terrible malédiction qui le fait mourir à petit feu. Elle sera accompagnée par son bras droit dans un périple qui ne leur laissera aucun temps mort.
 
L’auteur nous plonge dans cette époque où tout ce qui n’est pas commun fait peur et donc devant être éradiqué. Vu de notre siècle, on se dit qu’une multitude de gens sont morts de façon violente rien que parce qu’ils présentaient une singularité.
 
Morgane gagne toute mon empathie du début à la fin de ce récit. Elle est très intelligente et se rend compte que son cas personnel n’est pas le seul et que bien des personnes sont tout à fait normales même si elles sont perçues comme menaçantes et donc devant mourir. On rencontrera plusieurs de ces personnages le long de la route qu’empruntera Morgane et son chevalier. On pourrait même aller jusqu’à dire qu’elles étaient avant-gardistes.
 
Cette jeune femme va détricoter petit à petit le fil de cette malédiction, essayant de remonter à la source, se trompant, rectifiant le tir, toujours en y laissant un peu d’elle. Certaines situations sont glauques mais teintées d’un réalisme bienvenu et frissonnant, flirtant avec le fantastique.
 
En un mot, ce thriller est devenu un page turner, vivant au rythme de Morgane et de ses péripéties. Laurent Thomas a une plume fluide, adaptée à l’époque qu’il relate. Cela fait très longtemps que je n’avais pas plongé au cœur de la campagne médiévale, avec sa vie très dure, ses croyances très binaires (le bien, le mal) et surtout ses êtres sanguinaires sous couvert de sainteté.
 
Merci pour ce livre que je recommande ! Premier roman d'un jeune auteur alsacien, Thomas, je suivrai tes prochains écrits avec plaisir. On a comparé ton livre à ceux de Serge Brussolo (mon auteur fétiche) et tu n’as démérité en rien !

Commenter cet article

Khiad 25/11/2016 11:41

Oh oh ! J'adore Serge Brussolo et j'ai lu un de ces livres se passant à l'époque médiévale en début du mois. Si celui-ci ne démérite pas... Je note le titre et l'auteur ! ^^

sagweste 27/11/2016 12:24

il faut absolument que je fasse un article sur Brussolo :) surtout que je veux mettre en place un petit defi perso avec cet auteur pour 2017.