Sublimation - de Bastien PANTALE

Publié le par sagweste

Sublimation - de Bastien PANTALE
Bastien PANTALÉ
Sublimation
 
Genre : Thriller
Auto-édité
Sorti le 7 décembre 2016
Ma note : 4/5
 
Résumé :
Bordeaux, place de la Bourse, une oeuvre d’art intrigue les passants. Le meurtre atroce qu’elle dissimule annonce une psychose sans précédent.
Dans son atelier parisien, Damian Leisenberg subit les assauts de visions persistantes, des scènes macabres laissant présager le pire.
Le controversé Capitaine Bonhoure se lance sur la piste d’un tueur en série pour le moins créatif, mais face à la complexité de l’enquête, ses dons de criminologue ne seront rien sans les avis éclairés du Lieutenant Torrès.
Du port de la lune à Paris, le duo d’enquêteurs, impuissant, assiste au décompte des victimes.
 
La couverture :
Très belle couverture, alliant la perspective des corps et une certaine ambiance dérangeante.
 
Mon avis :
Je remercie l’auteur pour m’avoir fait confiance dans la lecture de ce livre.
 
Dès les 2 premiers chapitres, le ton est donné. Une jeune fille va devenir le modèle d’un peinture au fusain, Damian, et nous allons suivre un capitaine, originaire des îles pacifiques, et sa collègue Torrès dans une course poursuite après la découverte d’une statue renfermant un corps.
 
Damian est très particulier, on le sent bien. L’auteur nous explique sa vie, pour que nous, lecteurs, puissions le cerner au plus près de ce qu’il est. Ce grand homme a une sensibilité à fleur de peau. Il est parfois parcouru par des rêves perturbants qui lui font douter de sa réalité à lui, des rêves sanglants mais pas que. Il s’interroge et se convainc d’être en lien avec les meurtres dont tout le monde parle.
 
De leur côté, Bonhoure et Torrès vont devoir mettre tout en œuvre pour faire parler ces statues que l’on retrouve et qui gênent au plus proche de l’Etat.
 
J’ai hésité au début entre le polar et le thriller, mais non, le thriller est bien présent, l’auteur nous implique de plus en plus  dans l’enquête policière mais également dans toutes les répercutions collatérales qui font que la résolution des crimes en devient secondaire.
Torrès a une force de déduction en matière histoire de l’art qui est prédominant, Bonhoure lui est ce qui se rapproche le plus d’un profiler à la française. Même s’il est sur le fil rouge dans sa manière de suivre une enquête, ses méthodes moins orthodoxes le rendent très sympathique. Sa vie personnelle va venir percuter l’enquête, amenée avec soin par l’auteur pour que cela s’insère au mieux et de manière juste.
 
La rencontre de ces 3 personnages va créer une osmose et déclencher la page turner de ce thriller. Le pourquoi et le comment vont devenir leur leitmotiv. Mais avoir un pas d’avance sur un serial killer n’est pas aisé même avec Damian dans le cercle.
 
Alors laissez vous tenter par ce roman dont je dirais de la plume qu’elle est aboutie.
 
Bravo Bastien !

Publié dans Thriller

Commenter cet article