Des étoiles à l'infini - de Blanche MONAH

Publié le par sagweste

Des étoiles à l'infini - de Blanche MONAH
Blanche MONAH
Duologie Des étoiles à l'infini
Tome 1 : Des étoiles à l’infini
 
Genre : new adult
Auto édité, sorti le 06/01/2017 en epub
Sortira en librairie en mai/juin 2017 aux Editions City, collection Eden
 
Ma note : 5/5
 
Résumé :
Rachel est une élève brillante, avec des rêves plein la tête. Son ambition dans la vie : conquérir les étoiles. Et elle est bien décidée à tout mettre en œuvre pour y parvenir, pour travailler un jour dans l’aérospatial.
Dans ce but, elle intègre une classe prépa dans une Université toulousaine, prépa spécialisée pour les étudiants se destinant aux grandes écoles de l’Aerospace Valley. Au programme : du travail, du travail, et encore du travail.
Cela ne la dérange pas. Toute sa vie est consacrée à la réalisation de son rêve ; pas de sortie, pas de distraction, pas de garçon. Elle ne vit et ne respire que pour l’Espace.
Jusqu’à sa rencontre avec son nouveau tuteur, à l’Université. Il est beau, tatoué, piercé, et son allure de bad boy la fait totalement craquer. Mais pour Chris, Rachel n’est qu’une gentille gamine.
Sauf que l’amitié peut se transformer en amour.
Il n’y a pas qu’en fusée qu’on peut visiter les étoiles.
 
La couverture :
Une belle couverture mais qui tend vers de la new romance.
 
Mon avis :
Je remercie l’auteure pour m’avoir fait confiance pour la lecture de son livre.
 
Un coup de cœur pour cette romance entre deux jeunes, Rachel bientôt 18 ans, en prepa sur Toulouse pour entrer dans la meilleure école d’aérospatiale, et Chris, 21 ans, en master d’informatique, dont l’art corporel recouvre son corps.
 
Pour une fois, l’héroïne n’est pas une femme sûre d’elle avec un passé bien ancré. Non, ici l’auteure a pris le parti de nous dévoiler une jeune fille, pas encore sortie des jupons de sa mère, pas encore adulte, assez timide et surtout ne connaissant pas grand-chose de la vie en dehors de son appartement. Elle vit ses émotions avec un grand V, se laisse facilement chambouler par elles dans les extrêmes, pouvant être à la fois euphorique ou au contraire très éplorée.
 
Sa rencontre avec son tuteur, jeune homme qui visuellement peut engendrer certaines réactions de rejet au vu de tous ses tatouages et ses piercings, va la sortir de sa zone de confort où il ne se passait rien. Chris est un séducteur patenté, les filles défilant dans son lit sans qu’aucun attachement ne soit prononcé. Il va être sensible à cette « gamine », voulant l’aider à mieux s’intégrer à l’université. Ce choix sera source de beaucoup d’interrogations pour lui.
 
L’auteure, en nous déroulant tout doucement l’évolution de leurs relations, pointe le côté doux que porte en lui Chris, essayant de nous démontrer qu’il ne faut pas se baser sur une simple rencontre physique pour caractériser quelqu’un. Rachel, petit à petit prendra sur elle, s’appuyant sur ses nouveaux ressentis envers Chris. On ne peut pas dire qu’elle deviendra femme, mais elle deviendra au moins une étudiante plus ancrée dans son époque.
 
Concernant leur attirance, Chris amènera son amie à assumer leur désir. Ce sera source de beaucoup d’abnégation pour lui mais un pas nécessaire et bénéfique pour Rachel. L’auteure nous dévoilera une scène d’amour très profonde et tendre pour leur première nuit ensemble. L’alternance, paragraphe après paragraphe, ici, entre Chris et Rachel, m’a mise en symbiose avec eux, ce qu’ils ressentaient chacun de leur côté à ce moment exact. Une scène très belle alliant l’angoisse de la première fois, la tendresse, le désir et l’impatience mais surtout la prévenance. C’est une des rares fois où je lis une scène si émouvante.
 
La plume de l’auteure m’a ravie, les personnages s’expriment à chaque chapitre, on ne perd rien de ce qu’ils pensent ou ressentent. Chris, lui, a un passé assez lourd, dont nous en connaissons une partie, mais qui reste à découvrir dans le 2ème tome.
 
Aussi, bravo Blanche car tu m’as offert une bulle intemporelle avec Chris et Rachel, je te suivrai dans l’attente de la sortie du 2ème tome, qui devrait se faire, m’as-tu dis, vers mai/juin 2017, en même temps que l’édition papier chez City de cet opus-ci.
 
Que ce livre ravisse d’autres lectrices que moi pendant très longtemps!
 

Publié dans New Adult

Commenter cet article