Pourquoi je suis devenu chasseur de fantômes -de Mathias LANUIT

Publié le par sagweste

Pourquoi je suis devenu chasseur de fantômes -de Mathias LANUIT
Mathias LANUIT
Pourquoi je suis devenu chasseur de fantômes
 
Genre : essai sur le paranormal, documentaire
Sorti en février 2017
En auto édité
 
Ma note : 5/5
 
Résumé :
Mathias Lanuit explique dans ce livre ce qui l'a poussé à devenir enquêteur du paranormal plus connus sous le nom de chasseurs de fantômes. Mais il donne aussi des informations sur les différents types de hantises, sur la matériel de l'enquêteur etc. Recommandé à tous ceux qui veulent devenir enquêteur ou qui se posent des questions sur cet univers fascinant que sont les esprits...
 
La couverture :
Les fameuses photos style le décor passé au rayons X, un incontournable des chasseurs de fantômes.
 
Mon avis :
Je remercie l’auteur pour m’avoir fait confiance dans la lecture de son documentaire.
 
Alors pour être scotchée, je l’ai été. Tout d’abord, sans le savoir l’auteur a tapé dans le mille avec ce thème : je suis très friande de paranormal depuis ma tendre jeunesse, aussi c’est avec un esprit plus que grand ouvert que je me suis mise à dévorer ces pages.
 
Ici point de roman, mais un essai pour essayer d’expliquer ce qui a permis, dans sa vie, à orienter ses recherches sur les fantômes. On remonte à sa vie en Afrique où le paranormal est tu mais accepté.
 
Mathias nous relate les différents fantômes que l’on peut recenser tout en nous donnant quelques exemples. De même, tout chercheur de fantômes n’appréhende pas son métier de la même manière, avec un matériel à la pointe de la technologie ou pas, avec du temps à y consacrer ou pas. On s’aperçoit que chaque pays laisse une place plus ou moins reconnue à ces passionnés, des instituts de recherches et de formation peuvent avoir pignon sur rue, tandis que dans d’autres pays (comme la France) nous ne reconnaissons pas cette profession ni ses recherches.
 
Mais le livre de Mathias Lanuit ne s’arrête pas là, il nous relie à internet avec des liens vers des portails traitant du sujet, vers son propre site également. Pléthore de livres, de documents existent dans toutes les langues sur le sujet, traitant de manière loufoque pour certains, très sérieux pour d’autres. A chacun de se faire son idée. Pour le coup, je me suis précipitée sur les liens abondant dans le récit.
 
De même, Mathias nous livre plusieurs cas recensés à travers le monde, qui ravivront quelques sueurs froides pour ceux plutôt populaires, style Amytiville.
 
Comme vous le savez, je suis fan de bitlit, d’urban fantaisy, légendes urbaines, ce goût se retrouve dans les films que j’aime issus des thèmes horrifiques, fantômes, ovnis, vampires etc. Tout vient de mes lectures très orientées en fin d’adolescence. Et si toutes ces légendes urbaines perdurent, et s’il y a toujours autant de personnes à s’y intéresser, n’est ce pas qu’il y a un fond de vérité à aller y creuser ?
 
Bravo Mathias pour cet essai, je m’y suis plongée avec délectation et je te souhaite de pouvoir vivre ta passion le plus intensément possible.
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article