Série Will Trent - Au fond des bois - tome 7 - de Karin SLAUGHTER

Publié le par sagweste

Série Will Trent - Au fond des bois - tome 7 - de Karin SLAUGHTER
Karin SLAUGHTER
Série Will Trent
Tome 7 : Au fond des bois
 
Genre : noir
Aux Editions Harper Collins
Sorti le 11/01/2017
 
Ma note : 3/5
 
Résumé:
Lena est flic. Un soir, elle est sauvagement agressée à son domicile. Alors que son mari Jared est touché à la tête, elle perd le contrôle et, prise d’une rage meurtrière, tue tout aussi sauvagement l’un de ses agresseurs. L’enquête commence, ardue et douloureuse. Ses ramifications rejoignent progressivement celles d’un autre dossier :
l’investigation sous couverture menée par Will Trent pour localiser Big Withey, un pédophile proxénète qui domine un trafic d’héroïne depuis son repaire, au fond des bois…
 
La couverture :
Elle est à la fois belle, d'une texture que j'ai beaucoup aimé. Mais une fois le livre lu, elle me laisse perplexe : quel lien cette poupée ensanglantée a-t-elle avec l’histoire ?
 
Mon avis :
Je remercie Babélio et les Editions Harper Collins pour m’avoir fait confiance dans la lecture de ce livre.
 
Première plongée pour moi avec cette auteure. Ce livre est un tome 7 mais qui peut se lire sans avoir lu les précédents.
 
Léna et son mari vont être agressés sauvagement chez eux. Au vu de ses frasques pas toujours politiquement correct, personne n’est très étonné. Qu’est ce qui s’est vraiment passé 8j avant lors d’une descente dans un cabanon au fond des bois pour en arriver là ?
 
A partir de là, l’auteur nous emmène dans la résolution d’une enquête en la remontant petit à petit en sens inverse chronologiquement parlant, tout en avançant au jour le jour après la fameuse agression. Les différents personnages qui entourent cette histoire sont importants, et l’auteur prend le temps de bien nous les poser pour en comprendre les implications et les interactions. Les caractères définis ne sont pas tendres, même si celui de Will Trent a pu quelques fois m’insupporter dans sa mièvrerie amoureuse avec sa compagne.
 
Ici rien n’est tout beau tout rose, tout est grisé, chaque personnage a sa part d’ombre et est très bien retranscris.
 
Malgré tout, je suis restée en dehors de cette histoire qui avait pourtant tout pour me tenir en haleine. L’auteur m’a perdue en chemin et c’est justement en remontant l’enquête de Léna à partir de la descente dans le cabanon depuis le début de ses premiers pas dans cette enquête qui m’a déstabilisée. J’aurais préféré suivre l’enquête dans le bon sens. J’ai eu l’impression que 3 puzzles étaient en cours et qu’il me fallait tout le temps me réapproprier le temps T quand un chapitre commençait pour savoir où j’en étais.
 
C’est un roman noir et non un thriller comme j’ai vu souvent ce livre présenté. Ici rien ne relevant de ce thème, par contre il est bien ficelé comme un roman noir, dérangeant, pesant. Cela fait sa force.
 
Une chronique donc mitigée mais globalement j’ai apprécié la plume de l’auteur dont je découvrirai ultérieurement d’autres écrits.

Publié dans Roman noir

Commenter cet article