Ewa - de Matthieu BIASOTTO

Publié le par sagweste

Ewa - de Matthieu BIASOTTO
Matthieu BIASOTTO
Tome 1 : Ewa
 
genre : thriller
auteur indépendant
Sorti le 5 mars 2017
Ma note : 5/5
 
Résumé :
Elle s’appelle Ewa. Elle est particulière. Elle ne doit jamais se regarder dans un miroir. Jamais. Son don étrange est une malédiction qu’elle ne maîtrise pas. Son passé est difficile à porter. Il lui est impossible de partager son secret. Elle ne peut faire confiance à personne.
Enfermée « pour son bien » à Miedzeska, dans une pension pour filles au cœur de la Pologne, Ewa survit entre humiliations et sévices. Elle serre les dents en rêvant d’évasion, mais personne ne s’échappe de cet internat.
Alors pourquoi des filles disparaissent-elles sans laisser de traces ? Que deviennent-elles ? Et surtout… qui sera la prochaine ? Ewa ne doit jamais céder à l’appel des miroirs, elle le sait. Elle a juré. Et si la vérité se cachait dans son reflet ?
 
La couverture :
Elle est superbe, elle représente bien Ewa dans sa caractéristique particulière. Elle fait frissonner.
 
Mon avis :
C’est la couverture qui m’a fait choisir ce livre avant toute chose. Je ne me suis même pas penchée sur le résumé. Et au final un vrai coup de cœur !
 
L’auteur nous embarque fin des années 30 en Pologne, où Ewa va être laissée à résidence dans une pension pour jeune filles, très particulière, au fin fond de nulle part. Ewa a un don spécial, voire mortel, qui est à l’origine d’un drame épouvantable.
 
Mais cette pension est loin d’un doux repos, elle est dirigée d’une main de maître par une femme rigide à l’excès, pour qui les sévices les plus insoutenables sont de rigueur. Cette ambiance glauque, dure, Ewa la supporte très mal. Son esprit de rébellion voudra faire face, mais à quel prix ? Et puis la question de confiance se pose, dans cet univers aussi sévère, fait de punitions corporelles, qui croire, de qui se méfier ?
 
Angoissante cette histoire l’est, mais pas que. Ewa est terriblement attachante, on la voit mûrir, s’attendrir mais toujours en quête de quelqu’un en qui se confier, se reposer. Ce thème est primordial ici : l’être humain au plus profond de sa détresse a toujours besoin de croire en l’autre. Malgré des désillusions, des retournements de situations, Ewa aussi ressent au fond d’elle cette envie pour lui permettre de vivre son calvaire de manière moins éprouvant.
 
Je suis lessivée, éprouvée par cette histoire, mais quel plaisir que de ressentir ce genre de sentiments aussi forts ! Impossible de rester neutre, l’auteur a fait en sorte de nous faire entrer en symbiose avec son héroïne. Je n’en ressors pas indemne et j’aime ça !
Ici pas de paragraphe pour le plaisir d'écrire, tout est en rapport avec l'histoire, aucun temps mort, aucune hésitation sur la route que veut nous faire emprunter l'auteur. Les scènes sont posées, refroidies par le vocabulaire employé, cernées par une ambiance épaisse, gluante.
 
Alors vite, que le tome 2, qui sera une suite sans en être une car avec un personnage différent, dont le titre sera « Persécutée », soit entre mes mains.
Matthieu Biasotto, un auteur dont je viens de découvrir la plume, mais dont les livres risquent fort de se retrouver très vite dans ma PAL ! Bravo pour ce thriller que j’ajouterai à mon top 10.
 

Publié dans Thriller

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Khiad 22/03/2017 09:42

Je me répète, mais il va vraiment falloir que je le lise, celui-là ! :D

sagweste 23/03/2017 19:48

lol il est très percutant :)