Le miroir du Damné - de J.B. LEBLANC et Frédéric LIVYNS

Publié le par sagweste

Le miroir du Damné - de J.B. LEBLANC et Frédéric LIVYNS
J.B. LEBLANC et Frédéric LIVYNS
Le miroir du Damné
 
genre : thriller fantastique gore
chez Séma Editions
Sorti le 14 avril 2017 (aujourd'hui!!!)
Ma note : 5/5
 
Résumé :
Au cœur du massif des Maures, le petit village de Tarsac est le cadre de meurtres sauvages qui font ressurgir la peur et la paranoïa.
Qui est cet assassin particulièrement retors qui ne laisse aucune trace et semble connaître parfaitement ses victimes ?
C’est ce que devront découvrir le lieutenant Courtas du SRPJ de Toulon et Martin Fabre, le chef de la police municipale. Cette enquête les confrontera à des croyances révolues sur fond de sorcellerie et à un étrange miroir qui semble être le cœur de l’énigme.
Mais, dans cette cuvette infernale écrasée par la chaleur, les morts se succèdent à un rythme effréné, et le temps leur manque…
 
La couverture :
Maléfique, magnifique. Elle a été réalisée par Floating Fantask.
 
Mon avis :
Je remercie mon partenaire Séma Editions pour m’avoir fait confiance pour la lecture de ce livre.
 
Whaou… la dernière page tournée je me suis remémorée le nombre de fois où les frissons sont apparus sur mes bras ! Car ne pas s’y tromper, la lecture de cette histoire m’a laissée tout sauf sur une sentiment de serenité! brrrrrr
 
Un jeune garçon meurt la tête écrabouillée dans un petit tunnel d’un village perdu au fin fond de nulle part. Un village qui a déjà payé son tribut à d’autres crimes quelques années auparavant et qui ne s’en est toujours pas remis. Et puis bizarrement les morts vont se succéder, mais le lieutenant Courtas va avoir bien du mal à faire parler les villageois, à passer outre leur méfiance innée. Il va se heurter également à Fabre, l’officier de Police en charge du village, qu’il protège envers et contre tout et tous.
 
Mais ce meurtre du tunnel pour lequel est arrivé Courtas est il bien le premier ? Un étrange décès n’a-t-il pas eu lieu la veille ? Le corps n’en porte-il pas les stigmates ? Le fils de ce défunt en est persuadé et va tout faire pour essayer de faire la lumière, de son côté, pour connaitre la vérité. Son père avait mené une enquête dont les tenants et les aboutissements étaient exposé dans sa chambre.
Mais une ombre s’infiltre partout, elle se meut avec aisance, parle dans la tête de certains. Que veut-elle ? Pourquoi les pousse-t-elle à de telles extrémités ?
 
Dès le début, notre duo d’auteurs, nous plonge dans une ambiance lourde, glauque, voire vraiment flippante. L’air est très chaud, étouffant, les communications internet/téléphoniques sont quasiment inexistantes. Les personnages se débattent dans cette touffeur auréolée de cette présence surréaliste, cette ombre qui glisse, s’empare des esprits. Les meurtres sont tout simplement horribles. Par leurs plumes, ils nous font toucher aux corps ensanglantés, amputés, explosés.
 
Il faudra rester ouvert à toutes implications possibles, malines ou pas, déstructurant notre réalité. Les personnages sont fouillés, exposés en profondeur. Rien n’est sûr ni assuré, ne vous attachez pas trop à certains, les auteurs vous les feront mourir dans d’atroces souffrances, comme ça, au détour d’une page. De surprise j’ai ragé, mais rien ne m’a arrêtée dans la poursuite de cette histoire terrifiante. Tout s’imbrique si parfaitement… même l’impensable.
 
Du talent concentré chez ces deux auteurs, dont l’un est plus psychopathe que l’autre : ce n’est pas moi qui le dit c’est Jibé qui me l’a avoué en dénonçant sans gêne Frédéric Livyns !!!!
 
J’ai été ravie de cette histoire, j’en redemande, même si je n’en lirai pas tous les jours !
 
Bravo Jibé, Bravo Frédéric (que j’ai plutôt chroniqué sur ses livres jeunesses Les Grisommes !), un duo de choc pour le coup !

Publié dans Thriller, Gore, Fantastique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Khiad 14/04/2017 11:46

Jolie chronique. ^^
Je vois que nous avons ressenti à peu près les mêmes choses. ;-)