Le restaurant de l'amour retrouvé - Ito OGAWA

Publié le par sagweste

Le restaurant de l'amour retrouvé - Ito OGAWA
Ito OGAWA
Le restaurant de l’amour retrouvé
 
genre : roman, littérature japonaise
Aux Editions Picquier
Sorti le 05/09/2013
 
Ma note : 5/5
 
Résumé :
Une jeune femme de vingt-cinq ans perd la voix à la suite d'un chagrin d'amour, revient malgré elle chez sa mère, figure fantasque vivant avec un cochon apprivoisé, et découvre ses dons insoupçonnés dans l'art de rendre les gens heureux en cuisinant pour eux des plats médités et préparés comme une prière.
Rinco cueille des grenades juchée sur un arbre, visite un champ de navets enfouis sous la neige, et invente pour ses convives des plats uniques qui se préparent et se dégustent dans la lenteur en réveillant leurs émotions enfouies.
 
La couverture :
Très belle couverture, toute douce.
 
Mon avis :
Ce livre a été pour moi une bulle de bonheur et de beauté de l’âme. Cette auteure que je découvre a su titiller tous mes sens olfactifs, kinesthésiques pour me permettre de savourer ce livre. Oui, cette histoire fait corps aux odeurs culinaires mais pas seulement.
 
Rinco, cuisinière, se retrouve un soir dans son appartement vidé par son compagnon de vie. Tout est parti, tout ce qu’elle avait mis de côté avec amour, des ustensiles qu’elle s’était achetée petit à petit, des souvenirs de sa grand-mère, ses vêtements et toutes ses économies. Décidant de retourner vivre chez sa mère avec qui elle n’a quasiment plus de lien, elle va essayer de se reconstruire en créant, dans un bâtiment annexe, un restaurant particulier.
 
Notre héroïne a perdu sa voix lors du choc psychologique causé par la trahison de son fiancé. Elle va communiquer par tablettes pré écrites. Elle sera aidée tout le long par l’ancien homme à tout faire de son école.
 
Tous les éléments qui l’entourent, faune ou flore seront traités avec respect. Les descriptions liées à sa cuisine plongent le lecteur dans un bain d’odeurs caractéristiques, de mets délicats, d’associations d’épices, de saveurs. Rinco fera une cuisine sur mesure pour chaque client qui réservera chez elle, en fonction de sa personnalité, de son métier, de ce qu'elle a perçu de lui suite aux mails échangés pour pouvoir préparer au mieux chaque repas. Un festival d'effluves épicées, de petits cuits cuits, de soupes concoctées avec amour. Une étrange réputation l'entourera: et si sa cuisine permettait aux clients de trouver l'amour?
 
Beauté de l’œil pour les mots employés, l’auteure nous fait cheminer sur la transformation de Rinco, l’affranchissant des codes qui l’enfermaient, lui permettant de se trouver.
 
Quel livre ! Tout n’est que poésie de ce qui nous entoure. Je vais m’empresser de livre d’autres écrits de cette auteure car j’ai adoré l’ambiance dans laquelle elle m’a emmenée.

Publié dans Littérature japonaise

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article