La dernière licorne - de Tobby ROLLAND

Publié le par sagweste

La dernière licorne - de Tobby ROLLAND
Tobby ROLLAND
La dernière licorne
 
Genre : thriller ésotérique
Aux Editions Presse de la Cité
sorti le 24/05/2017
 
Ma note : 4/5
 
Résumé :
Un thriller ambitieux au rythme effréné. Une intrigue historique diaboliquement séduisante qui embarque le lecteur dans une course folle, de Bordeaux à Erevan en passant par le Vatican et Hong Kong, à la poursuite d'un secret qui n'est rien de moins que celui de l'humanité tout entière.

Turquie, marché d'Igdir. Aman, la fillette kurde dont la famille est gardienne millénaire du mystère de l'Ararat, n'aurait pas dû accepter cette licorne en bois... Elle savait que c'était interdit.
Melbourne, Parlement mondial des religions. Un rapport secret est alarmant : les glaces du mont Ararat fondent inexorablement. L'« anomalie d'Ararat », cette forme détectée au coeur du glacier, est-elle « la » preuve que l'arche de Noé s'y est échouée comme le racontent la Torah, la Bible et le Coran ?
Arménie, Etchmiadzine. Quatorze mercenaires font irruption dans la cathédrale pour s'emparer d'une relique inestimable : un fragment de l'arche. Leur but : ne laisser aucun témoin. C'est le déclenchement d'une vague de meurtres aux quatre coins du monde.
Vatican, enfer de la Bibliothèque apostolique. Zak Ikabi, ethnologue et aven¬turier, a moins de trois minutes pour photographier l'original du sulfureux Livre d'Enoch. Quel secret, dont dépend l'avenir de toutes les religions, relie les mythes de l'arche, du Déluge et des licornes ?
Université de Toulouse-Le Mirail, laboratoire du DIRS. La glaciologue Cécile Serval se trouve nez à nez avec Zak, venu lui dérober son rapport secret. C'est le début d'une course qui nous emporte de l'Arménie au Vatican, du Nakhitchevan à Hong Kong... Pour s'achever sur les flancs de l'Ararat...
Là où la vérité dépasse l'imagination.
 
La couverture :
Elle attire le regarde, elle m’a convaincue.
 
Mon avis :
Je remercie Masse Critique Babélio et Les Presses de la Cité pour m’avoir fait confiance pour la lecture de ce livre.
 
Dès le début l’auteur nous plonge dans une ambiance haletante. On débute en Turquie où des hommes vont tuer et subir un revers en tentant de dérober une relique. Puis on fait la connaissance de Zak, au Vatican, rien de moins.
 
A partir de là, tout s’enchaine sans temps mort et pourtant l’histoire est vaste. Pour cela, Tobby Rolland a posé sa plume avec un certain brio : ne faire que des chapitres de 3 à 5 pages maxi pour chaque rebondissements, où qu’ils se passent dans le monde. Car nous allons faire des sauts de puces un peu partout pour suivre Zak et Cécile, cette universitaire réfractaire à ce qu’il lui révèle, les mercenaires ne reculant devant rien pour aller au bout de leur quête et les hauts responsables religieux inquiets de ce que le rapport scientifique de Cécile met en lumière sur l’Arche de Noé.
 
Tout se tient, s’imbrique, un fil rouge sera déroulé pour le plus grand bonheur du lecteur, qui s’interroge, s’étonne des révélations qui sont livrées peu à peu avec un final époustouflant.
 
Je découvre cet auteur par le biais de ce thème, je lui tire mon chapeau car souvent l’ésotérisme peut devenir alambiqué et perdre le lecteur en route par des réflexions bien trop cousues d’incompréhensions pour le profane. Ici on vibre dans l’action, on se pose pour assembler les déductions, on s’énerve de voir que Zak n’est jamais laissé tranquille, on voyage car tout est relié, toutes les religions sont concernées.
 
Alors un grand merci pour ce livre, une bel découverte que la plume de cet auteur.
 
Enjoy !

Publié dans Thriller, esotérique

Commenter cet article