Une aventure de Doménico - Le secret de Nikobus Kéton - de Jeff BAUD

Publié le par sagweste

Une aventure de Doménico - Le secret de Nikobus Kéton - de Jeff BAUD
Jeff Baud
Une aventure de Doménico
Tome 1 : Nikobus Kéton
Genre : BD
Chez Tartamundo Editions
Sorti le 23 mars 2006
 
Ma note : 3/5
Mon avis :
Je remercie Masse Critique Babélio et les Editions Tartamundo pour m’avoir fait confiance dans la lecture de cette BD.
Tout d’abord, je signale que j’ai eu un exemplaire du tome 1 abîmé, réparé avec du scotch dans le colis, je trouve cela un peu moyen pour une Masse Critique, même si je pense que les éditions ont glissé le tome 2 pour faire bonne mesure. Sachant que les albums de BD sont faits pour être conservés, je suis légèrement déçue d’avoir eu sciemment un exemplaire détérioré.
Ensuite concernant l’histoire et les dessins.
J’avoue ne pas être rentrée dans cette bande dessinée pour un manque de peps, d’humour. Mon fils de 12 ans l’a également lu et n’a pas été tenté de lire le tome 2, moi je le ferai pour voir si j’ai des réponses à mes questionnements.
La couleur des planches se met en symbiose avec l’histoire, plutôt pleine de langueur. Les dessins sont très beaux. Seule la chevauchée de Doménico à l’entrée de la ville m’a fait pencher pour une suite plus rebondissante, mais l’histoire a pris le dessus sur le côté plus loufoque, qui pour moi aurait été bienvenu. Cela aurait dynamisé le tout et amené un sourire lors de la lecture.
Ce tome est la base d’une histoire plus large, par lequel un chevalier va nous raconter sa rencontre avec Nikobus Kéton et le mystère qui l’entoure. Les protagonistes Doménico, l’indien, Firefox, sont très secrets, leurs ennemies les sorcières ne le sont pas vraiment mais comme on les voit peu, je n’ai pas trop compris leur présence.
Alors globalement, un retour mitigé. Cela m’a permis néanmoins de savoir que je préférai les bandes dessinées avec de l’humour pour apprécier l’histoire et les planches.
Enjoy !

Publié dans BD

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article