Trilogie Horrible Prophétie - Les rouages du Destin - tome 2 - de Victoria MARTIN

Publié le par sagweste

Trilogie Horrible Prophétie - Les rouages du Destin - tome 2 - de Victoria MARTIN
Victoria MARTIN
Trilogie Horrible Prophétie
Tome 2 : Les rouages du destin

Genre : fantasy médièvale

Chez Edilivre

Sorti en juillet 2017

Ma note : 4/5
Résumé :
Dix ans plus tard, sur l’île de Rodia, la prophétie revient. Quand le Grand Prince Rod demande de l’aide à Lénora, celle-ci est prête à mettre sa vie en jeu. Sur un coup de tête, elle s’embarque sur le navire d’un capitaine pirate redouté. Il l’emmènera à Rodia, mais en échange de quelque chose : elle doit devenir une pirate. C’est alors le début d’une aventure sombre, maritime, pleine de suspens et de rebondissements sur fond de magie… Mais les nombreux secrets que Lénora découvrira sur l’horrible prophétie l’entraîneront, inévitablement, à travers les rouages du destin…
Horrible prophétie…
La couverture :
Elle attire l’œil, mais je ne suis pas plus intéressée que ça.
Mon avis :
Je remercie l’auteure pour m’avoir fait confiance dans la lecture de son 2ème opus d’Horrible Prophétie. Rappelons que le 1er était plutôt une nouvelle (60 pages) alors qu’aujourd’hui nous sommes face à un roman court (124 pages en format epub). Ainsi, l’optique de lecture n’est plus le même, le lecteur peut être plus exigeant dans son attendu de l’histoire.
Pari réussi pour Victoria qui nous replonge dans la vie de Lénora, 10 ans après, bien assise en tant que reine mais dont la prophétie refait surface dans une autre île. Elle décide donc de tout laisser en plan pour s’y rendre et aider le roi sur place. Pour ce faire, elle fera route sur le bateau pirate de Farzan Lor, magicien spécifique, et son équipage. Elle y fera connaissance avec Fav, Nad, Eilen et bien d’autres, voire même des démons.
Ce qui a fait la particularité de Lénora dans le premier tome était ce côté antihéros car bien qu’elle soit l’héroïne de l’histoire, elle est loin d’être sympathique, non elle est plutôt cruelle, aimant par-dessus tout se laisser envahir par la magie noire, tuant sans état d’âme. Ici, le roman laisse place à une profondeur de ce qu’elle est, de ce qu’elle peut ressentir et pourquoi. La vie sur le bateau pirate l’entrainera vers quelques aventures rocambolesques, bien décrites et empreintes d’explications et d’un certain mystère de ce qu’attend Farzan Lor de sa présence auprès de lui.
On voit une très belle avancée de la plume de l’auteure. L’histoire est plus posée, les phrases sont plus profondes et enlacées les unes aux autres que dans la nouvelle. On sent qu’un travail bien plus poussé a eu lieu, l’écrivain pointe le bout de son nez et j’admire cette envolée.
Enjoy !

Publié dans Fantasy médiévale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article