Cyanure - de Laurent LOISON

Publié le par sagweste

Cyanure - de Laurent LOISON
Laurent LOISON
Cyanure
genre : thriller
chez Hugo Thriller
sorti le 21/09/2017
Ma note : 5/5 coup de cœur
 
Résumé :
Branle-bas de combat au 36, quai des Orfèvres. Toujours assisté de sa complice Emmanuelle de Quezac et du fidèle capitaine Loïc Gerbaud, le célèbre et impétueux commissaire Florent Bargamont se trouve plongé dans une enquête explosive bien différente des habituelles scènes macabres qui sont sa spécialité.

Un ministre vient en effet d’être abattu par un sniper à plus de 1200 m. Sachant que seules une vingtaine de personnes au monde sont capables d’un tel exploit, et que le projectile était trempé dans du cyanure, commence alors la traque d’un criminel particulièrement doué et retors.

Les victimes se multiplient, sans aucun lien apparent et n’ayant pas toutes été traitées au cyanure. Balle ou carreau d’arbalète, la précision est inégalée. Ont-ils affaire à un ou plusieurs tueurs ? Un Guillaume Tell diaboliquement efficace se promène-il dans la nature ?

Tandis que Barga doit faire face à de perturbantes révélations et se retrouve dans une tourmente personnelle qui le met K.O., les pistes s’entremêlent jusqu’au sommet de l’État, où le président de la République n’est peut-être pas seulement une cible.
 
La couverture :
Superbe couverture adapté au roman. J’aime ce rouge sang, cet homme sur les toits avec son arme. Tout un programme.
 
Mon avis :
Je remercie Laurent et la maison d’édition Hugo Thriller pour m’avoir fait confiance dans la lecture de ce nouvel opus.
Laurent Loison est un auteur que j’ai découvert en début d’année avec son thriller « Charade », qui s’avère être le 1er opus de « Cyanure ». J’avais eu un vrai coup de cœur pour sa manière d’articuler les mots, de faire vibrer au fil de son enquête. Un auteur de thriller français était né, restait à savoir s’il allait pérenniser cette assise qu’il avait prise dans le cœur de pléthores de lecteurs.
Et bien oui, que dire de cette suite qui est plus que haute en couleur, Laurent m’a happée dès les premières pages, je suis devenue assidue, avide de cette histoire qui reprend l’équipe de Barga et Manue au 36, quai des Orfèvres. Pour rappel, Barga est un maître dans la résolution de faits tous plus glauques les uns que les autres et s’attire pas mal de crispations autour de lui avec ses manières bien particulières pour avancer.
Ici un ministre est assassiné par un sniper de très haut niveau, le parrain de Manue va mettre Barga sur l’affaire, voulant le meilleur pour sa résolution. Cadeau empoisonné où l’équipe va se heurter à des incompréhensions, d’autres enquêtes s’entremêlant pour les plonger dans un certain flou. Les méthodes de Barga sont sensationnelles mais discutables pour la plupart, la fin justifiant ses moyens. Certains Milieux seront approchés, avec les conséquences que cela peut engendrer, mais une série de meurtres que rien ne relie va les tenir énervement tant les modes opératoires sont indubitablement singuliers.
Et là, l’auteur entre en scène, faisant rebondir l’action à chaque chapitre en entraînant son lectorat dans les méandres de l’esprit de Barga mais aussi de ce tueur particulier que nous suivront pas à pas. Des éléments contradictoires feront la place belle à nos certitudes, la belle image de Barga en prendra un coup, mais Laurent Loison nous y avait déjà habitués avec ‘Charade’. Barga est un très bon flic, mais certaines fois j’ai eu plutôt envie de lui envoyer mon poing dans la figure pour qu’il ralentisse.
Cette équipe fait corps avec Bargamont, ils sont soudés autour de cet homme grincheux, sanguin mais subtilement astucieux. Les rouages et autres manœuvres intestines au 36 y sont ici encore explicitées, bien que nous voyageront dans les plus hautes sphères de l’Etat pour le coup.
La fin sera une déliquescence de nos envies, de nos croyances. Elle sera vôtre ou pas, elle se partagera ou pas, mais ne laissera pas insensible. Quelle clôture majestueuse !
Laurent Loison est devenu un maître du thriller policier mâtiné à la française, un régal de lecture, une plongée sulfureuse dans les abîmes qui hantent son héros atypique.
Bravo Laurent, je te suivrai partout, de tout temps et n’aurait de cesse de parler de toi. Prend le temps de vivre ce moment exceptionnel qu’est la sortie d’un livre, emmitoufle-toi des éloges qui font déjà surface, vautre-toi dans cette luxure bien méritée de flagornages, puis ressource-toi et reprend ton clavier pour enchanter ton prochain opus !
Et toi lecteur, tu cherches un bon thriller pour passer l'hiver: procure toi vite "Cyanure" et viens m'en parler ensuite !
Enjoy !

Publié dans Thriller

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article