Tuer le fils - de Benoît SEVERAC

Publié le par sagweste

Tuer le fils - de Benoît SEVERAC
Benoît SEVERAC
Tuer le fils
 
ma note: 5/5 coups de coeur
 
genre: policier
aux éditions La Manufacture de Livres
sorti le 06/02/2020
 
Mon avis:
Je remercie les éditions La Manufacture de Livres pour ce roman.
 
Je me retrouve avec un coup au cœur à la fin de l'histoire, celui issu d'une belle rencontre avec la plume de Benoît Séverac. C'est un roman policier qui va au-delà de l'enquête à proprement dite, en effet, tout est disséqué, analysé au niveau psychologique.
 
C'est fort, prenant et certaines fois dérangeant. Cérisol est un Commandant de Police à la Criminelle de Versailles, un homme droit, un peu à l'ancienne (il n'y a qu'à écouter ses préférence musicales!!), pour qui ses hommes forment une famille: Grospierre le dernier arrivé et Nicodemo, un portugais consciencieux. Cette enquête va les chambouler, chacun en lien avec un quotidien différent. 
 
Ils vont analyser les pistes, croiser et recroiser et pourtant ce qui les impactera le plus est ce journal intime du fils de l'homme décédé qui va les poursuivre. Fil rouge permettant une plongée en apnée dans les liens père/fils, aussi malfaisant et maltraitant ont-ils pu être. Le lecteur alterne les phases d'empathie et de rejet au gré des avancées des policiers.
 
J'ai adoré les épisodes où l'on suit Cérisol, chez lui, au sein de sa famille, ce qui le traverse, la manière dont il réagit et pourquoi. C'est une bulle dans ce roman, où le héros apparait humain, avec ses failles et ses petits péchés mignons (notamment la confiture).
 
Je referme ce roman avec douceur, il m'a fait voguer au cœur d'une enquête plus psychologique que policière, avec la certitude de livre de nouveau Benoît Séverac.
 
Enjoy!

Résumé:

Matthieu Fabas a tué parce qu’il voulait prouver qu’il était un homme. Un meurtre inutile, juste pour que son père arrête de le traiter comme un moins que rien. Verdict, 15 ans de prison. Le lendemain de sa libération, c’est le père de Matthieu qui est assassiné et le coupable semble tout désigné. Mais pourquoi Matthieu sacrifierait-il une nouvelle fois sa vie ? Pour l’inspecteur Cérisol chargé de l’enquête et pour ses hommes, cela ne colle pas. Reste à plonger dans l’histoire de ces deux hommes, père et fils, pour comprendre leur terrible relation.

Tuer le fils - de Benoît SEVERAC

Petite présentation de l'auteur: [source La Manufacture de Livres]

Auteur de romans et de nouvelles en littérature noire et policière adulte et jeunesse. Ses romans ont remporté de nombreux prix, certains ont été traduits aux États-Unis ou adaptés au théâtre.
Ils font la part belle à un réalisme psychologique et une observation sensible du genre humain. Chez
Benoît Séverac, ni bains de sang ni situations malsaines. L’enquête policière n’est souvent qu’un prétexte à une littérature traversée par des thèmes profonds et touchants, et une étude quasi naturaliste de notre société.

Dès qu’il le peut, il collabore à divers projets mêlant arts plastiques (calligraphie contemporaine, photographie) et littérature.

Dans le domaine cinématographique, il a participé à l’écriture du scénario de Caravane, un court métrage de Xavier Franchomme, et présenté trois documentaires sur France 3 dans la série Territoires Polars.

Par ailleurs, il enseigne l’anglais à l’Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse ainsi qu’aux étudiants du Diplôme National d’Œnologie de Toulouse.
Il est dégustateur agréé par le Comité Interprofessionnel des Vins d’Alsace, ex-Internal Assessor du Wine and Spirit Education Trust de Londres et membre du jury de dégustation Aval Qualité du Comité Interprofessionnel des Vins du Sud-Ouest.

Benoît Séverac est membre co-fondateur des Molars, association internationale des motards du polar qui compte plus de vingt membres représentants trois continents.

Benoît Séverac est curieux et touche-à-tout. Ainsi il a été tour à tour guitariste-chanteur dans un groupe punk, comédien amateur, travailleur agricole saisonnier, gardien de brebis sur le Larzac, restaurateur de monuments funéraires, vendeur de produits régionaux de luxe et de chambres « meublées » pour gros clients japonais, professeur de judo, photographe dans l’armée de l’air, serveur dans un restaurant italien en Angleterre, dégustateur de vins, conseiller municipal, président d’association périscolaire, clarinettiste dans un big band de jazz puis co-fondateur d’une fanfare rock-latino-jazz… Il compte bien que la liste ne s’arrêtera pas là.

Bibliographie:

  • Les chevelues - 2007 TME
  • Rendez-vous au 10 avril - 2008 Pocket
  • Silence - 2011 Syros
  • Little sister
  • Le garçon de l'intérieur - 2013 Syros
  • L'homme qui dessine - 2014 Syros
  • Arrête tes six magrets - 2015 Baleine
  • Le chien arabe - 2016 La Manufacture de LIvres
  • 115 - 2017 La Manufacture de Livres
  • Wazhazhe, 2018 Le Passage
  • Tuer le fils - 2020 La Manufacture de Livres
  • On peut npas faire ça à Guy Novès - In8
Tuer le fils - de Benoît SEVERAC
Tuer le fils - de Benoît SEVERAC
Tuer le fils - de Benoît SEVERAC
Tuer le fils - de Benoît SEVERAC
Tuer le fils - de Benoît SEVERAC
Tuer le fils - de Benoît SEVERAC
Tuer le fils - de Benoît SEVERAC
Tuer le fils - de Benoît SEVERAC
Tuer le fils - de Benoît SEVERAC
Tuer le fils - de Benoît SEVERAC
Tuer le fils - de Benoît SEVERAC
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article