Métaphysique du vampire - de Jeanne A. DEBATS

Publié le par sagweste

Métaphysique du vampire - de Jeanne A. DEBATS
Jeanne A. DEBATS
Métaphysique du vampire
 
ma note: 4/5
 
genre: recueil de nouvelles, urban fantasy
aux éditions ActuSF
sorti en 2015
 
Tout d'abord, j'ai lu ce recueil dans le cadre d'une Lecture Duo organisée au sein du groupe Mordus de Fantastique avec ASK. Nous avions le choix entre 4 livres fantasy, et notre choix à toutes les deux s'est porté sur le vampire, avec une auteure que nous découvrons.
 
Ce roman se compose de 4 nouvelles où nous retrouvons à chaque fois le vampire Navarre, dans des époques différentes mais toujours employé par le Vatican pour éradiquer les 'monstres'.
  • Métaphysique du Vampire
  • Lance
  • Ovogénèse du vampire
  • La fontaine aux serpents
Commençons par notre invitée: ASK
 
Navarre me fait rire. C'est un bon et beau moment, je suis émue notamment lors de la 1ère nouvelle avec Dana et son frère.
Concernant "Lance", j'aime un peu moins. Ça fini un peu bête et hop on saute un tas d'années plus tard.
Pour la dernière, je ne m'y fais pas trop, on dirait qu'il manque un passage.
 
J'ai beaucoup aimé ce livre mais il y a des passages où j'ai eu du mal surtout avec les enfants et d'autres passages dans le même esprit car il y a vraiment une part de vérité qui fait mal à lire et à entendre, enfin je me comprends ... mais il est génial Navarre, il est comique mais aussi fou avec ses pulsions.
 
Je reste sur ma faim tout de même car je trouve qu'il manque pas mal de petits passages: les enfants ont-ils retrouvé leurs parents d'origine et Dana dans tout ça et son frère, on ne sait pas ...
C'est la première fois que je partage mon avis avec une personne donc désolée si ça fait un peu désordre, je suis nulle pour noter parfaitement ce que je pense et aussi désolée pour les fautes aussi mais je laisserais le soin à Steph si elle veut bien de retranscrire sur la page Facebook nos avis.
 
Mon avis:
 
Tout d'abord Navarre, un être atypique, un vampire né il y a plus de 400 ans, qui s'est arrangé pour être à la solde du Vatican de manière vénale et surtout pour être tranquille: comme ça il n'est ni pourchassé, il est relativement au calme, seules quelques missions le font surgir pour éradiquer quelques monstres planétaires. Sa transformation lui laisse un arrière goût de vieille haine tenace, et il n'aura de cesse de vouloir retrouver son créateur.
 
Pour autant, il adore sa condition, il la "kiffe" même. Il voyage, tout frais payés, il se heurte à un monde imaginaire qui ne l'impressionne plus. ET chacun de ses faits et gestes est commenté, analysé, il part dans des dérives, des élucubrations sur tout et rien, sur le fond comme sur la forme....
Ses souvenirs s'étoilent au travers des âges, mais sa métaphysique s'aiguise pour notre plus grand bonheur, car notre buveur de sang est drôle, avenant, même s'il peut être abject par certains moments. L'empathie ressentie fait qu'on lui trouve toujours des excuses, ou tout au moins un sens à ce qu'il décide.
 
Je n'ai pas aimé toutes les nouvelles non plus, comme ASK.
"Lance" m'a démontré un Lancelot pitoyable, peu charismatique, ce qui fait que j'ai été moins enjointe à m'imprégner de leurs aventures.
"Ovogénèse" est celle qui est la plus bizarre, je n'ai pas trop vu l'intérêt de la fin, je suis restée en attente d'un quelque chose.
Par contre, la dernière se passant dans le futur, j'ai beaucoup apprécié ce monde décrit, ses politiques, ses interactions, ses jalousies. Et la rencontre avec une petite fille très particulière m'a énormément fait sourire.
 
La plume de l'auteure se dévoilant par touches successives, je peux dire en refermant ce livre, qu'elle est source d'un plaisir de lecture très intéressant. Elle allie humour, faits historiques, mondes imaginaires, métaphysique, elle est décalée, évite les poncifs, s'en gausse. Un vrai plaisir.
 
Enjoy!

Résumé:

“C'est mon travail de traquer les monstres. J'en ai connu beaucoup, brièvement. Ils étaient tous humains à la base."
Navarre, alias Raphaël, est un vampire vieux de plusieurs siècles, terriblement beau, joyeusement bisexuel et surtout un assassin redoutable à la solde du Vatican. Pour sa nouvelle mission, il est envoyé au Brésil sur les traces d’un ancien nazi. Mais, entre les divinités locales et la chaleur du Carnaval, la chasse ne s'annonce pas de tout repos... d'autant qu'il se retrouve accompagné d'un prêtre, au dogme laxiste, et d'une autre créature de la nuit, Dana, particulièrement attirante.
Métaphysique du vampire - de Jeanne A. DEBATS

Petite présentation de l'auteure: [source: Babelio]

Née à  Vic-Fezensac, Gers , le 29/08/1965, Jeanne-A Debats est une romancière française des genres de l'imaginaire.
Bien qu'elle ait grandi en région parisienne, où elle a fait ses premières armes de professeur et d’écrivain, elle est originaire d'Aquitaine dont elle conserve des traces culturelles profondes.
Elle quitte l’île-de-France en 2003, elle y retourne en 2010 où depuis, elle enseigne en collège les langues anciennes.
Comme beaucoup d’auteurs d’imaginaire, Jeanne-A Debats se fait d’abord connaître en publiant des nouvelles. On citera par exemple "L’Ogre de Ciment", dans l’anthologie "Les Ogres" d’Anne Fakhouri (Les Trois Souhaits, 2007), ou "Fata Organa" et "Parfum d’Étoile" dans les anthologies de Magali Duez (Griffe d’Encre).
Elle fut propulsée sur la scène SF en 2008 par son roman court "La Vieille Anglaise et le Continent" qui lui permettra de recevoir quatre des prix majeurs de la science-fiction, cette année-là.
Son roman jeunesse "Pixel Noir" a reçu le prix Européen Jeunesse des Utopiales 2014. Son roman adulte, "Alouettes", deuxième tome de sa trilogie "Testaments" est paru chez Actusf en 2016. La même année, elle a co-écrit avec Olivier Cotte un ouvrage comparatif entre les sagas Star Wars & Star Trek chez Dunod.
Elle a assumé de 2013 à 2015 les fonctions de co-présidente du SELF (Syndicat des écrivains de langue française).
 

Métaphysique du vampire - de Jeanne A. DEBATS
Métaphysique du vampire - de Jeanne A. DEBATS
Métaphysique du vampire - de Jeanne A. DEBATS
Métaphysique du vampire - de Jeanne A. DEBATS
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article