L'Auréole - nouvelle de Amélia VARIN

Publié le par sagweste

L'Auréole - nouvelle de Amélia VARIN

Amélia VARIN

L’Auréole

Ma note : 5/5

Genre : nouvelle, amour polyamour, triangle amoureux

16 pages en format numérique

Sorti en décembre 2017

Aux Editions Arts en Mots

Résumé :

Sébastien est fou amoureux de Ludia, une belle automate, jusqu'à que celle-ci lui présente Marciella...

Sébastien est un homme de son époque, dynamique et toujours sur les rotules. Mais lorsque ses yeux croisent les siens, sa vie change du tout au tout. Il apprend à sourire, à apprécier le moment présent, à s’arrêter sur toutes choses. Chaque instant devient éphémère, le faisant réfléchir sur lui-même et sur les autres. Ludia, ma belle automate, qui suis-je pour toi ?

La couverture :

Quelle beauté que cette couverture si belle dans ses tons de bleus.

Mon avis :

Je remercie Amélia VARIN et les Editions Art en Mots pour m’avoir fait confiance dans la lecture de sa toute dernière nouvelle.

J’ai découvert Amélia lors de sa nouvelle gore « Le fanatique des crachats » que j’avais adoré. Ici, l’ambiance est complétement différente : Sébastien tombe amoureux d’une belle femme, qui va lui redonner goût à vivre autrement, jusqu’au jour où elle lui présente Marciella.

Cette nouvelle fait la part belle aux ressentis les plus profonds de Sébastien : ce qui le pousse à aborder sa belle poupée de cire, ce qu’elle génère dans son corps. Et puis vient l’interrogation ultime : ce bonheur tout neuf, si précieux peut il être partagé ? Comment concilier cet amour si pur avec la jalousie qui l’étreint quand il voit Ludia et Marciella ensemble ? Comment envisager un avenir possible ?

L’auteure, en quelques pages, a réussi à me plonger dans la tête de Sébastien, ses interrogations furent les miennes, son regard dans le néant fut le mien. Ces 16 pages ont été dévorées, la plume d’Amélia est toujours aussi addictive sachant au bon moment relancer l’intérêt, pousser le lecteur dans ses retranchements : et si c’était moi qui étais à la place de son héros, quelle décision prendre ? Quelle ouverture d’esprit j’aurais ou pas ?

Magnifique que ce tout dernier écrit d’Amélia Varin : elle maîtrise parfaitement la temporalité d’une nouvelle, on percute ses personnages comme si on les connaissait depuis toujours, le sujet central est développé dans son ensemble sans faux fuyant, et la fin clôture le fil rouge qui nous a menés depuis le début. Pas d’insatisfaction, au contraire, j’ai l’impression de fermer un moment T dans la vie de ses héros, sans frustration.

Bravo Amélia, tu as encore réussi à me surprendre dans un genre pourtant en totale opposition avec « Le fanatique des crachats ».

Enjoy!

Publié dans Nouvelle, Romance

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article