Trilogie Les Enquêtes de Litius Jurdal - tome 3: Les flammes azur - de Jean Géhaimme

Publié le par sagweste

Trilogie Les Enquêtes de Litius Jurdal - tome 3: Les flammes azur - de Jean Géhaimme

Jean GEHAIMME

Trilogie Les enquêtes de Litius Jurdal

Tome 3 : Les flammes azur

Ma note: 5/5 coup de coeur

Genre : roman court, urban fantasy, sorciers, monde magique.

Sorti en décembre 2017

En auto-édition

Résumé :

Londia, 1840. Cinq années se sont écoulées depuis l'arrestation et l'emprionnement du mage-enquêteur Litius Jurdal. Loin des turbulances qui agitent la République de Branois, le mage excentrique et lunatique savoure sa tranquilité entre les quatre murs de sa cellule. Jusqu'à ce qu'un nouveau compagnon de chambrée fasse son entrée: Christian Derivière. Son éternel rival.

La couverture :

Dans la même lignée sur les 2 précédents tomes.

Mon avis :

Je remercie Jean Géhaimme pour m’avoir fait confiance dans la lecture de son dernier opus concernant Litius Jurdal.

Je dirai que je suis assez triste de quitter Litius, ce mage de la ville de Londia que j’ai appris à apprécier tout au long de ces 3 tomes.

Nous retrouvons Litius au fond de sa cellule en prison depuis 5 ans. Prisonnier remuant, il a tout fait pour que personne ne puisse supporter sa cohabitation, et pour cela on peut lui faire confiance. Mais le dernier prisonnier qui entrera dans sa cellule est son ennemi de toujours Christian Derivière, un sacré revers de la médaille pour celui qui a orchestré sa descente aux enfers. Leur passé commun les feront s’épauler quelque peu. Litius, pour passer le temps, va lui raconter comment il est devenu ce mage enquêteur si reconnu en lui contant sa toute première enquête.

L’auteur nous présente un Litius encore plus imbu de sa personne que jamais, la sagesse ne l’ayant pas encore effleurée dans ses jeunes années : roublard, égoïste, menteur, il se fait prendre pour des malversations et est déchu. Pour redorer son blason, il pense résoudre des meurtres qui semblent liés. Le monde magique le percutant de plein fouet, il écrasera tout et tous sur son passage pour accéder à la notoriété.

L’enquête est menée de main de maître même si elle est déroulée dans le sens de Litius. L’alternance de temporalité (Litius racontant cette histoire en prison, et Litius vivant cette histoire dans son jeune âge), confère un allégement à cette résolution bien complexe de l’enquête. Le monde magique est plein de ressource et l’apothéose finale est remarquablement menée.

Nous croiserons sur le chemin d’autres personnages qui prendront plus d’importance dans les années qui suivirent.

La plume de Jean Géhaimme est toujours aussi addictive, le cerveau de Litius est toujours en ébullition, un certain génie affleure malgré ce tempérament de chien. On l’apprécie pour ce côté non-héros et désagréable ! Je lui dis donc au revoir, je lui souhaite de pouvoir un jour sortir de sa prison et de faire profiter à Londia de sa singularité à résoudre des affaires policières tel un profiler.

Bon vent Litius !

Enjoy!

Publié dans Fantastique, Roman court

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article