Un autre ciel - de Nguyên BINH PHUONG

Publié le par sagweste

Un autre ciel - de Nguyên BINH PHUONG
Nguyên BINH PHUONG
Un autre ciel
 
Ma note : 3/5
Genre :  littérature vietnamienne
Aux Editions Riveneuve
Traduit par Emmanuel POISSON
Sorti le 24/01/2019
 
Résumé :
À Hanoi, au crépuscule du XXe siècle, une jeune fille vit deux amours. Elle n’a plus de prise sur le réel mais balance entre une certaine nostalgie du passé et un obscur désir de changement. Elle est à la charnière de deux mondes (ceux de ses amants), deux époques (sa jeunesse étudiante et le présent), deux ères (les XXe et XXIe siècles). Le récit est traversé par le « tu » d’un narrateur à l’identité incertaine, peut-être un des doubles de l’héroïne. Nous parle-t-elle, se parle-t-elle ou lui parle-t-on? Ce jeu autour de la deuxième personne du singulier permet d’exprimer les sentiments ambigus de l’héroïne.
 
Mon avis :
Je remercie Masse Critique de Babelio et les éditions Riveneuve pour m’avoir fait confiance dans la lecture de ce livre.
J’ai une attirance pour la littérature asiatique, aussi je me suis laissée tenter par l’écriture vietnamienne de l’auteur pour la découvrir. Le mot qui me vient à l’esprit est « particulier ». Je ne saurais dire si j’ai aimé ou pas ce récit tant il assaille d’émotions différentes. En effet, La narration se fait avec le « tu », sans que l’on sache qui parle au nom de l’héroïne.
Cette jeune fille voit son cœur balancer entre Tuan, un ancien petit ami parti vivre à l’étranger, et Vù, bien présent et pour lequel elle se laisse aller à de tendres sentiments. Mais beaucoup de choses la retiennent à se laisser aller avec lui. On la sent qui se cherche, s’accommodant d’un métier de bureau inintéressant dont on ne sait que très peu, d’un domicile avec sa famille et sa nouvelle petite bonne qu’elle prendra un temps sous son aile.
Enfourchant sa petite moto, elle déambule dans sa ville au gré du vent, de ses rencontres.
Le style d’écriture enjoint à une certaine poésie qui se heurte à un quotidien puissant. Certaines tournures de phrases étonnent, mêlant descriptifs botaniques et spirituels. La lenteur des pensées de la jeune fille rythme les phrases, elle parle peu, écoute beaucoup.
Je ne me suis pas spécialement attachée à elle, je me suis vue prendre une position de spectatrice, sans m’immerger dans ce qui la traverse. Il m’a manqué une profondeur dans ce livre, de celle qui vous transporte par les mots. J’en mets pour ma part la cause à ce « tu » omniprésent qui m’a déroutée plus d’une fois, empêchant la symbiose recherchée.
Je ne m’arrêterai pas pour autant à ces seul livre et auteur pour découvrir la littérature vietnamienne.
Je reste curieuse malgré tout.
Enjoy !
 
Paru au Vietnam en 1999, ce roman est sans conteste un des plus originaux de l’auteur, chef de fil du « réalisme magique »

 

Un autre ciel - de Nguyên BINH PHUONG

Petite biographie de l'auteur: [source: La revue des ressources / éditions Riveneuve]

Né en 1965, il travaille aux Editions de l’Armée à Hanoi. Il s’impose par ses romans et nouvelles, tous de qualité exceptionnelles, dans lesquels il interroge sans cesse les aspects les plus énigmatiques de l’homme. Ses personnages sont souvent feutrés, perdus, sans prise, enfermés dans une profonde solitude. Leur monde, peuplé de fantômes et d’hallucinations, suscite souvent une impression d’étrangeté.

Il est considéré comme l’un des pionniers du renouveau littéraire vietnamien. Auteur de recueils de nouvelles et de romans dont À l’origine, traduit et publié chez Riveneuve avec le concours de l’INALCO (2014), il vit à Hanoi.

Son traducteur:

Professeur d’histoire du Viêt Nam à l’Université Paris Diderot, Emmanuel Poisson est spécialiste de la bureaucratie impériale. Un recueil de ses traductions de nouvelles de Phong Diêp et d’essais de Nguyên Viêt Ha a été publié en 2013 sous le titre Delete, chez Riveneuve. Par ailleurs, il a traduit avec Doan Cam Thi L’Embarcadère des femmes sans mari de Duong Huong.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article