Charade - de Laurent LOISON

Publié le par sagweste

Charade - de Laurent LOISON
Laurent LOISON
Charade
 
genre : thriller
aux Editions Nouvelles Plumes
Sorti le 03/11/2016
Ma note : 5/5
 
Résumé :
Il laisse derrière lui des cadavres de jeunes femmes atrocement torturées et de mystérieux messages. Ce cruel et terrifiant tueur en série est pourtant traqué par le meilleur flic du 36, le commissaire Florent Bargamont, et une brillante criminologue, Emmanuelle de Quezac. Un rythme effréné qui vous laissera le souffle court !
 
La couverture :
une charade esquissée pleine de sang…le ton est donné !
 
Mon avis :
C’est une LC que j’ai faite avec mon amie Laetitia R. début janvier qui m’a permis de découvrir ce thriller.
 
Quelle claque ! Un énorme coup de cœur pour cette plongée dans le gore, dans l’horreur absolue. C'est un des meilleurs thrillers que j'ai lu depuis des années, et comme il est français c'est d'autant plus génial!
 
Barga est un commissaire de police au 36, très orienté profiler à l’américaine, travaillant quasiment seul mais clôturant toutes ses scènes de crimes. D’un abord très ours, Emmanuelle va tout de même faire jouer ses relations pour devenir sa coéquipière. Leur force : la vision globale de la scène, et un fort penchant pour les déductions logiques ou non.
 
Le début du livre met la tension à son comble : Barga est en dessous de tout psychiquement parlant car un collègue à lui à tout fait pour le suspendre.
 
Puis on revient en arrière, la rencontre entre EDQ et Barga et les premiers meurtres absolument horribles qu’un tueur laisse derrière lui accompagnés à chaque fois d’une petite charade.
 
Je ne vous parlerais pas plus de l‘enquête car elle est la force de ce livre. Les meurtres vont malheureusement s’enchainer mettant le 36 en effervescence, aiguillonnant les animosités.
 
L’auteur part sa plume percutante, ses phrases courtes ne s’encombrant pas de superflus, mène la tension du lecteur à son comble. Le duo EDQ/Barga fonctionne très bien, l’un s’assagissant, l’autre apprenant, les deux faisant émulsionner leurs cerveaux.
 
Un page turner du tonnerre, on ne s’arrête que la dernière page tournée. Me disant que cet auteur, pour un premier roman, a tout compris à ce genre littéraire, qu’il n'a rien à apprendre des soi-disant grands que sont Chattam, Thilliez et compagnie.
 
Un petit nouveau s’inscrit subrepticement au milieu, Laurent LOISON, un grand bravo ! J’ai hâte de te lire de nouveau, j’ai hâte de te rencontrer au détour d’un salon !!

Publié dans Thriller

Commenter cet article