7/13 - de Jacques SAUSSEY

Publié le par sagweste

7/13 - de Jacques SAUSSEY

Jacques SAUSSEY

7/13

Genre : Policier

Sorti le 10 janvier 2018

Aux Editions Toucan Noir

Ma note : 5/5 coup de coeur

Résumé :

Hiver 2015. Durant l’absence prolongée des propriétaires, une villa de la banlieue parisienne est le théâtre d’un crime atroce. Lorsqu’il arrive sur les lieux, le capitaine Magne découvre avec effroi que le corps n’est plus reconnaissable. Pas de vêtements, pas de papiers : l’identification s’annonce compliquée.

Décembre 1944. Londres. Un officier américain scrute avec inquiétude le brouillard qui plombe le ciel de l’Angleterre. Il projette de traverser la Manche au plus vite pour rejoindre la France où il doit préparer l’arrivée prochaine de ses hommes. Le mauvais temps s’éternise mais bientôt, une proposition inattendue va faire basculer son destin.

Soixante-dix ans plus tard, elle confrontera les enquêteurs du quai des Orfèvres à l’un des mystères les plus stupéfiants qu’ils aient jamais rencontrés.

Mon avis :

Je remercie Jacques SAUSSEY et les Editions Toucan Noir pour m’avoir fait confiance dans la lecture de ce nouveau roman.

J’ai découvert l’auteur avec « Le Loup peint » et c’est avec plaisir que je me suis replongée dans un de ses romans, d’autant que nous y retrouvons deux policiers qui avaient également fait partie de cet opus, Richard Milan et Benoit Martin, pas spécialement allumés à tous les étages mais incroyablement perspicaces dans certaines de leurs déductions. Ils amènent un côté léger et plein de gaité dans leurs discours, tels deux gamins se chamaillant sans cesse.

Daniel Magne subit de plein fouet la tragédie qui vient de coûter à la vie à son bébé dans le ventre de sa femme, Lisa. Ces deux policiers du ‘36’ vont plonger de plein fouet dans une enquête, où les cadavres seront particuliers et les indices bien minces.

Un vrai coup de cœur que ce roman policier, les faits s’enchainent sans temps mort, les morts parsèment le chemin de l’équipe de Magne mais tels des chiens rognant un os, petit à petit ils vont remonter la filière qui les tient en haleine. Les chapitres sont entrecoupés par d’autres, relatant la disparition en 1944 d’un homme adulé par les américains et les diverses découvertes qui ont depuis  jalonné les décennies. Le lien fera jour petit à petit, mais pour cela, l’auteur imbrique l’histoire dans un écheveau machiavélique.

Cette enquête se déroule sur plusieurs fronts, et tel un virtuose de l’énigme l’auteur, pour chaque avancée, dévoile une part du puzzle qui se joue. C’est puissant, déroutant et addictif.

J’ai aimé plonger dans l’univers personnel de Magne et Lisa, outre leur complicité en tandem au ‘36’, leur vie de tous les jours est poignante suite au drame qui vient de les marquer pour le reste de leur vie. Leur chien, Sham, sera le fil rouge de leur relation fusionnelle, une présence très forte marquant leur équilibre.

Je ne vais pas en dire plus sur cette histoire magnifique, diverses interrogations d’ordre sociétal émergeront par delà les a priori que représente notamment la Jungle de Calais en 2015. Olivier Norek, auteur, en fera également une préface superbe.

Je suis restée scotchée à ce livre, vrai page turner comme je n’en ai pas lu depuis longtemps. Le travail de fond est à saluer tant sur les données historiques que sur l’impact environnemental de certains faits. L’humain est au cœur de Magne, il ne fait jamais abstraction de sa ligne de conduite, il n’est jamais insensible, ses enquêtes il les déroule par le prisme de cette humanité qui le caractérise. Son équipe est à son image : chacun avec ses compétences et sa personnalité ouvrira un tiroir, qui lui-même en ouvrira un autre. Ils décortiqueront, en partant de rien, un maelström de faits plus ou moins liés entre eux, n’attendant que l’avis éclairé de leur chef pour les assembler. Le lecteur en prend plein la vue, je suis devenue avide tout au long de ces mots.

Merci pour ce beau cadeau de début d’année Jacques !

Enjoy!

Publié dans Policier

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article