Un prisonnier modèle - tome 2 - de Paul CLEAVE

Publié le par sagweste

Un prisonnier modèle - tome 2 - de Paul CLEAVE
Paul CLEAVE
Tome 2 : Un prisonnier modèle
 
Genre : thriller, tueurs en série, prison
Aux Editions Sonatine
Sorti en février 2016
 
Ma note : 5/5
 
Résumé :
Après ‘Un employé modèle’, le Boucher de Christchurch revient pour sauver sa peau.
Joe Middleton s’est tiré une balle dans la tête. Par malheur, il s’est raté et a atterri à l’hôpital, escorté par une horde de policiers qui se demandent déjà s’ils n’auraient pas mieux fait de l’achever discrètement. Peut-être en effet auraient-ils dû.
Un an plus tard, Joe est toujours derrière les barreaux d’un quartier de très haute sécurité, accusé d’une série de meurtres plus horribles les uns que les autres. En attendant son procès, qui doit s’ouvrir quelques jours plus tard, il s’apitoie sur les vicissitudes de sa vie de détenu et tente encore de se faire passer pour un simple d’esprit auprès des différents experts en psychiatrie.
Mais pour ceux qui connaissent mieux Joe sous le nom du Boucher de Christchurch, seule une mort rapide est souhaitable. À commencer par son ex-complice qui compte bien le faire abattre avant son entrée au tribunal ; Raphael, le père d’une de ses victimes, qui veut plus que tout au monde voir Joe payer ses crimes ; ou encore Carl Schroder, l’ancien policier qui a arrêté le tueur en série…
______________________________
J'ai lu ce livre en lecture commune avec ma collègue Sylvie, comme nous avions fait en début d'année avec le tome 1.
 
La couverture :
Elle me plait, elle est dans la même veine que le tome 1 ‘Un employé modèle’. Sobre pour le côté « modèle » et une pointe de rouge pour celui serial killer.
 
Mon avis :
Magistral. Epoustouflant. Ahurissant.
L’auteur a peut être mis 7 ans pour écrire la suite, mais pour obtenir ce résultat je lui dis Bravo.
 
On retrouve donc Joe, notre serial killer complètement dézingué, limite béta mais pas tant que ça, mais quand même pas mal ! Il s’est raté en voulant se suicider, il atterrit en prison dans le quartier des violeurs pour éviter de se faire tuer dans les 24h dans la zone carcérale générale. Il soutient qu’il ne se souvient de rien, mais que si on lui dit qu’il a commis tout ces crimes horribles, c’est peut-être bien lui, mais dans ce cas, il n’était pas lui-même.
Les psychiatres se relayent auprès de lui pour réfuter cette thèse mais y perdent leur latin, la peine de mort est de nouveau un sujet brûlant dans la ville à cause de lui.
 
Dehors, Mélissa essaye par tous les moyens de mettre en place le plan diabolique auquel elle a pensé pour pouvoir le tuer lors de son arrivée au Tribunal pour son procès.
 
Joe...comment l’auteur arrive t’il à me faire éprouver une certaine empathie pour lui après ce tout ce qu’il est capable de faire ? On se dit qu’on doit être à fond pour la thèse de la Police, que les montages financiers le concernant sont aberrants, et puis quelque part, non, on ne lui veut pas tant de mal que ça.
La plupart du temps nous sommes dans la tête de Joe, on pense, on raisonne on parle comme lui. Mais cet esprit est complètement tourbillonnant, certaines fois d’un sadisme immonde et d’autres fois d’une naïveté primaire.
Il lui arrive des choses en prison qui sont abjectes, dégoutantes, écœurantes, et me voilà compatissante. Quel tour de force que Paul Cleave pour m’inspirer jusqu’à une certaine pitié.
 
Tour à tour en prison avec Joe, dans les méandres de la mise en place du plan de Mélissa (elle-même absolument démoniaque je le rappelle), suivant les pas de l’ex flic Schroder et sa descente aux enfers, la mère de Joe dont le mental a filé à l’ouest depuis un moment…. Une pure merveille que cette histoire.
L'auteur nous décrit littéralement tout ce que ressent physiquement et moralement son personnage fétiche, on vit de l'intérieur, on ressent tout, absolument tout (son bout de paupière écrasée sur le goudron, le chemin d'une bouchée d'un certain sandwich dans son oesophage...), que de détails si vivants. Merveilleux.
Humour décalé, noir, vous souriez tellement c'est glauque, tellement vous trouvez que Joe en fait trop... et puis vous vous apercevez qu'en fait, il n'en fait pas trop....il est juste comme ça Joe. Imprévisible jusqu'aux dernières lignes de ce livre.
 
Précipitez vous, ce thriller fait parti de mon Top 5 depuis janvier 2016.

Publié dans Thriller

Commenter cet article

Débora Anton 30/05/2016 15:42

Oh ! La suite d'Un employé modèle ! Trop fort ! J'avais adoré ce livre ! Ton avis est très intéressant et valide d'office ta candidature pour "Coups du sort".

sagweste 30/05/2016 16:56

zut, Debora, moi qui te parlait du livre en MP et voilà que je me rends compte qu'en fait tu ne l'a pas lu...pardon pour le spoil alors !!!!!!
bisous bisous
Steph